› Politique

Edem Kodjo: le parcours de l’ancien Premier ministre décédé hier vendredi

Edem Kodjo

L’ancien Secrétaire général de l’OUA est décédé hier vendredi 10 avril à Paris à 81 ans. Les rumeurs sur la mort de l’homme politique togolais avaient circulé  il y a quelques mois. 

De son vivant, l’ancien Premier ministre faisait partie des personnalités politiques togolais aux parcours les plus riches et qui ont occupé les plus hautes fonctions sur le plan nation al et international. La plupart des Togolais savent qu’il a été Premier ministre et ancien secrétaire général de l’OUA. Mais  l’homme a joué des rôles clés dans l’histoire politique de notre pays et occupé d’autres poste que beaucoup ne savaient pas.

 

Voici ce qu’il faut retenir de son parcours

Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine de 1978 à 1983, il fut Premier ministre du Togo à deux reprises, du 23 avril 1994 au 20 août 1996, puis du 9 juin 2005 au 20 septembre 2006. Il a également été gouverneur du Fonds monétaire international (FMI) de 1967 à à 1973.

Edem Kodjo a marqué la vie du Togo pendant plusieurs années. Ancien collaborateur de Gnassingbé Eyadèma, M. Kodjo a été un des dirigeants du Rassemblement du peuple togolais (RPT), alors parti unique. Il a été ministre de l’Économie, puis des Affaires étrangères dans les années 1970.

Edem Kodjo a marqué la vie du Togo pendant plusieurs années. Ancien collaborateur de Gnassingbé Eyadèma, M. Kodjo a été un des dirigeants du Rassemblement du peuple togolais (RPT), alors parti unique. Il a été ministre de l’Économie, puis des Affaires étrangères dans les années 1970.

Son opposition à l’autoritarisme du parti-Etat vers la fin des années 1970 lui a valu un exil en France. Mais au début des années 1990, Edem Kodjo est revenu sur la scène politique togolaise avec le parti Union togolaise pour la démocratie (UTD).  C’est à ce titre qu’il a été désigné candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle de 1993. Mais il ne participera pas à cette élection, sa candidature ayant été retirée par Léopold Gnininvi alors qu’il était en pleine campagne.

Lors des élections législatives de 1994, l’UTD obtient 7 sièges sur 81. En mésentente avec Me Yawovi Agboyibo, Edem Kodjo s’allie avec le RPT et a été nommé Premier ministre. Il occupa ce poste jusqu’en 1996

 


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut