International › APA

Le secteur privé ivoirien contribue pour « 80% aux recettes de l’Etat »

Le secteur privé, en Côte d’Ivoire, le premier investisseur et employeur, contribue pour « 80% aux recettes de l’Etat », a indiqué jeudi à Abidjan le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, à l’ouverture du forum économique Cgecy Academy 2021.

« Le secteur privé est le premier investisseur, le premier employeur et le principal contributeur avec 80% aux recettes de l’Etat », a déclaré M. Patrick Achi, qui représentait le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara. 

Le forum économique Cgeci Academy, initié par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci, Patronat ivoirien), a pour thème cette année   »Crises et résilience des entreprises en Afrique ». 

Selon le chef du gouvernement ivoirien, « 2/3 des entreprises en Afrique ont été impactées par la crise. (Et) en Côte d’Ivoire, près de 38% ont momentanément arrêté de travailler et 2,5% ont arrêté définitivement ». 

M. Patrick Achi a salué l’engagement des acteurs du secteur privé à cartographier les crises et rechercher des solutions pour opposer une résilience face aux chocs internes ou externes à l’entreprise. 

Le chef du gouvernement ivoirien a indiqué qu’en Côte d’Ivoire  « une croissance de 6,5% est attendue pour 2021, ceci grâce aux efforts conjugués du secteur privé » et de l’Etat. L’année précédente, le pays, affecté par la pandémie de Covid-19, a affiché une croissance de 2%.

En Côte d’Ivoire, quelque 830 entreprises et 114 000 acteurs du secteur informel ont bénéficié du soutien de l’Etat, afin de leur permettre de faire face aux impacts néfastes de la pandémie de Covid-19. M. Patrick Achi a fait observer que le secteur informel représente 80%.  

Le ministre ivoirien du Commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, a invité le secteur privé à être « plus audacieux et moins timide ». Un appel à s’engager pour saisir les opportunités en dépit des situations de crise.   

Le président du Patronat ivoirien, Jean-Marie Ackah, a formulé le vœu que le dialogue public-privé qui est « si cher » au gouvernement continue d’être amélioré, et que s’accélère la mise en œuvre des résolutions et décisions communes. 

Après l’édition de 2018 consacrée à l’industrialisation, la Cgeci Academy a produit un livre blanc sur l’industrialisation de la Côte d’Ivoire, dont les recommandations ont été en partie intégrées dans le Plan national de développement 2021-2025. 

Pendant deux jours que durera le Forum, les participants tableront sur la résilience face aux crises. L’économiste français M. Jacques Attali, a indiqué comment assurer des ajustements ou des réorientations pour adapter son business model face aux nouveaux paradigmes ayant émergé avec la pandémie. 

La Cgeci Academy 2021 en est à sa 9e édition de ce forum, le plus important forum économique organisé par le secteur privé ivoirien. Le Ghana, un voisin à la Côte d’Ivoire, est le pays invité d’honneur de cette édition. 

 « Tout au long de ces années, nous nous sommes employés à rechercher et promouvoir les voies et moyens d’un développement accéléré du secteur privé, en insistant particulièrement sur les solutions à apporter aux préoccupations des chefs d’entreprises », a dit M Jean-Marie Ackah. 


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut