International › APA

Mozambique : les jihadistes perdent un bastion majeur

Les forces armées mozambicaines, épaulées par l’armée rwandaise, ont repris le port stratégique de Mocimboa aux insurgés.C’est une première victoire pour la force militaire des pays d’Afrique australe dans leur volonté de reconquérir la région pétrolifère de Cabo Delgado, dans l’extrême nord du Mozambique. Alors que l’armée de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) forte de 3000 hommes, mènent des opérations dans cette région aux mains de groupes jihadistes, le ministre de la Défense mozambicaine a confirmé dimanche la reprise de la ville portuaire.

Selon le colonel Ronald Rwivanga, porte-parole de l’armée rwandaise, la reprise de ce rempart stratégique, contrôlé depuis août 2020 par le groupe Al-Shabab affilié au groupe Etat islamique, « marque la fin de la première phase des opérations ».

Située au bord de l’océan Indien, Mocimboa est un port stratégique pour les groupes jihadistes parce qu’elle constitue un point de ravitaillement pour ces derniers. Sa chute était attendue, surtout après la reprise le 7 août dernier du village d’Awass, distant de quelques kilomètres, par l’armée rwandaise qui avait mené des opérations d’envergures.

La crise dans la province de Cabo Delgado, peuplée à majorité de musulmans, a déjà fait en quatre ans : 2800 morts, plus de 800.000 déplacés et une grave crise humanitaire.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut