International › APA

Social, économie et religieux au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

Les quotidiens marocains parus ce jeudi s’intéressent à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’esprit de solidarité et la place de l’action solidaire au sein de la société, aux importations des céréales et à la nécessité d’accomplir la prière d’Al Aid El-fitr chez soi pour préserver la santé et la sécurité des citoyens.+Aujourd’hui le Maroc+ relève que la pandémie qui a eu un impact négatif sur l’économie entière a indéniablement touché le secteur des coopératives et de l’économie solidaire en général, faisant savoir que le ministère de tutelle a pris des actions louables pour minimiser l’impact de la crise sur les coopératives mais également préparer l’économie solidaire à la relance.

C’est ainsi que plusieurs coopératives dans plusieurs villes ont été impliquées dans l’effort national pour la fabrication des bavettes et masques de protection contre le coronavirus, indique la publication, estimant qu’il s’agit d’une prouesse importante puisque la reconversion des coopératives a été très rapide.

La publication, qui souligne que le ministère promet pour très bientôt le statut de l’artisan, explique qu’il s’agit d’un projet très important qui permettra à tout le secteur de l’artisanat de prendre un nouveau départ sur des bases solides.

+Al Bayane+ note, pour sa part, que la pandémie vient de faire resurgir une panoplie de conduites de haute valeur, évoquant à cet égard « le degré de confiance qui s’est tissé, avec ferveur, entre l’Etat et le Peuple pour contenir ensemble la propagation du virus ».

Une autre image du Maroc démocratique a dû être scellée, soutient-il, ajoutant qu’on aimerait si ardemment ancrer cette image dans l’avenir. Il s’agit également, selon lui, d’un nouvel indicateur qui appelle vivement à l’instauration du Maroc des valeurs de la justice et du progrès.

« Si les Marocains acceptent volontiers qu’on prolonge le confinement à une autre période, ils désirent aussi de prolonger ces vertus de confiance, de solidarité et de démocratie », conclut-il.

+Le Matin+ rapporte que le Conseil supérieur des ouléma (érudits) a souligné que la prière de l’Aid Al Fitr de cette année doit être accomplie à la maison pour préserver la santé et la sécurité des citoyens face à la propagation de la pandémie du coronavirus.

Le but étant de préserver la sécurité des citoyens et leur santé face à la propagation de la pandémie mortelle, conformément à la parole divine : « Ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction » » et à la règle religieuse : « La préservation de la vie humaine prime sur la préservation des religions ».

+L’Opinion+ écrit qu’en vue des perturbations annoncées sur le marché mondial, le Maroc est en train de sécuriser son stock en céréales. Ainsi, jusqu’à la fin du mois d’avril, le volume des importations s’est chiffré à 3,5 millions de tonnes.

Cette forte hausse des importations de 38% intervient après la liberté donnée aux importateurs de saisir les opportunités » sur les marchés internationaux, indique la publication, ajoutant qu’aujourd’hui, la moitié des besoins annuels des minotiers est déjà stockée dans les silos, et la tendance devrait encore s’accentuer puisque plusieurs grands bateaux céréaliers sont attendus les deux prochains mois.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut