International › APA

La politique en vedette dans la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais reçus, ce samedi à APA, mettent l’accent sur l’actualité politique alimentée par divers sujets. »Élections locales de janvier 2022 : Wallu Sénégal sur scène », titre Sud Quotidien.

« Lancée hier pour conquérir les collectivités locales le 23 janvier-Wallu Sénégal lâche ses coups », rapporte 24 Heures, à côté de L’info qui note que cette coalition du Parti démocratique sénégalais (Pds, au pouvoir de 2000 à 2012) et ses alliés « prend son élan » avec « une grande démonstration de force » lors de son lancement.

Selon nos confrères, « Wallu s’engage à mettre fin aux souffrances du peuple sénégalais et à la gouvernance corrompue du régime ».

Pour Vox Populi, « Wallu Sénégal décline sa feuille de route » consistant à mettre en place des équipes gagnantes aussi bien au niveau départemental que communal.

Au même moment, ce journal informe que le maire de la Médina, à Dakar, Bamba Fall quitte la coalition « Yewwi Askan Wi » dirigée par Ousmane Sonko et Khalifa Sall.

De son côté, Source A parle de « grande recrue », informant que « le Tigre de Fass (l’ancien lutteur Tapha Guèye) soutient le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, candidat à la mairie de Dakar ».

Mais pour L’As, « la bataille de Dakar aura lieu » car, cette mairie de la capitale sénégalaise est convoitée par Abdoulaye Diouf Sarr, Mame Mbaye Niang et Amadou Ba, tous membres du pouvoir.

Toutes choses qui poussent EnQuête à titrer: « Candidature à la ville de Dakar: Mame Mbaye, en trouble-fête ». Selon nos confrères, l’ancien ministre de la Jeunesse s’est lancé dans la bataille sous la bannière de Sénégal 2035.

« Soham Wardini (maire de Dakar), l’envie du pouvoir », titre L’Observateur, qui donne le poids des adversaires et les forces et faiblesses d’une candidature.

« Élections locales: Comment Macky compte neutraliser les rebelles (les contatestataires des investitures) », titre Walf Quotidien.

Traitant de la mort en prison de l’émigré Cheikh Niass, Les Échos informe que « la police sénégalaise est complètement blanchie » car l’autopsie conclut une « mort naturelle à la suite du Covid-19 avec une atteinte pulmonaire massive, sur terrain de diabète décompensé avec acidocétose ».

« Conclusions des médecins légistes : Cheikh Niass victime du Covid et du diabète », renchérit Le Quotidien, soulignant que la thèse de la torture est écartée.

L’Observateur revient sur cette bataille rangée à la prison de Mbacké et fait état de 6 gardes pénitentiaires blessés dont 4 graves.

« Royaume Boubadioum Ayi d’Oussouye : Au rythme du Houmeubeul (séance de lutte traditionnelle). Paix, cohésion et concorde au cœur de l’édition de cette année », écrit Le Soleil à sa Une.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut