International › APA

Politique et santé au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Le nouveau modèle de développement, la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne et le texte de loi permettant aux médecins étrangers d’exercer leur métier dans les mêmes conditions que leurs confrères marocains sont les principaux sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi.+La Vie Eco+ écrit que l’un des grands défis pour le Maroc, dans les dix à quinze années qui viennent, sera de prouver la capacité de définir à soi-même des challenges et de les réussir, relevant que le nouveau modèle de développement propose de grands chantiers à lancer en urgence pour la santé, l’éducation, la cohésion sociale, et l’emploi, etc.

Entre 2005 et 2021, et de l’aveu de tous les observateurs mondiaux, le Maroc a réalisé des révolutions dans les domaines des énergies renouvelables, des infrastructures, des nouvelles technologies, des télécoms, rappelle l’hebdomadaire, soulignant qu’il ne serait pas insensé de penser qu’en 2035 le Maroc sera au rendez-vous.

« Le Royaume dispose en effet des atouts nécessaires pour gagner son pari. Il n’est tout simplement pas à son premier coup d’essai », fait-il remarquer.

Abordant la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, « Finances News Hebdo » souligne qu’« il est utile, de temps à autre, de rappeler à certains dont la mémoire s’use dans le temps que l’intégrité territoriale du Maroc ne peut souffrir d’aucun compromis ».

« L’Espagne ne peut pas courtiser le Royaume lorsqu’il s’agit des questions migratoires et de la lutte contre le terrorisme et le trafic international de drogue, pour ensuite ourdir de basses manœuvres politiques lorsqu’il s’agit de notre cause nationale, le Sahara marocain », soutient le journal, qui se demande si le gouvernement espagnol a mis sur la balance toutes les implications politiques, économiques et sociales de ce coup tordu joué au Maroc.

« Et si tant est que le gouvernement espagnol s’obstine dans sa posture, le Maroc prendra acte. Et ripostera à la mesure de l’offense qui lui est faite », assure-t-il.

+Al Akhbar+ rapporte que le conseil du gouvernement a adopté, jeudi dernier, le projet de loi modifiant et complétant la loi relative à l’exercice de la médecine.

Selon le porte-parole du gouvernement, ce projet a été présenté par le ministre de la Santé suite aux instructions royales relatives à la réforme globale du système de la santé.

Il a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le capital humain médical car il constitue une composante essentielle dans l’efficacité du système de santé national. Du coup, poursuit-il, cette loi a revu à la baisse les conditions très strictes d’accès à l’exercice de la profession aux médecins étrangers. La porte est, ainsi, ouverte aux médecins étrangers mais aussi aux compétences marocaines qui exercent à l’étranger par des incitations qui les encouragent à retourner dans leur pays.

Cette ouverture va permettre à ces médecins d’exercer dans le secteur privé de manière permanente au Maroc, informe le quotidien, ajoutant que cette loi rentre dans le cadre de la réforme du système de santé qui valorise les ressources humaines en prônant l’égalité des chances entre les médecins marocains et leurs confrères étrangers.

Du coup, le médecin étranger va exercer son métier dans les mêmes conditions que leurs confrères marocains ainsi que les médecins étrangers qui exercent actuellement au Maroc. Le projet de réforme vise aussi à encourager l’investissement étranger, à attirer les expertises et à disposer des équipements biomédicaux de grande qualité.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 09.04.2019

Kpalimé

Le gouvernement ambitionne de faire du tourisme l’un des leviers de développement du pays afin que le Togo soit pionnier du secteur touristique dans la…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut