International › APA

Sénégal : échec de la motion de censure contre le gouvernement

Les journaux sénégalais, parvenus ce vendredi à APA, traitent essentiellement de l’échec de la motion de censure contre le gouvernement d’Amadou Bâ.« Yewwi se prend les pieds dans le tapis », titre EnQuête, soulignant que la motion de censure a été rejetée avec 55 voix sur 165 députés. Avec 55 voix seulement, le principal groupe parlementaire de l’opposition n’a pas pu renverser le gouvernement Amadou Bâ, écrit le Témoin, précisant que le soutien de « Wallu », l’autre groupe parlementaire d’opposition, lui a fait défaut.

Cela pousse Sud Quotidien à arborer ce titre : « Yewwi rate son coup ». Dans ses colonnes, le journal donne la parole à Mamadou Lamine Thiam, président du groupe « Liberté, démocratie et changement » qui affirme : « Nous avons décidé de nous abstenir au vote de cette motion parce que nous n’avons pas été impliqués… »

Avec cette abstention, « Wallu censure Yewwi », barre à sa Une Walf Quotidien. Pour Le Quotidien qui estime que « l’inter-coalition (a) volé en éclats », cette tentative de renverser le gouvernement est tout simplement « la motion de césure » entre les deux principaux groupes d’opposition à l’Assemblée nationale.

La Tribune s’intéresse à cette même actualité et affirme : « Wallu bloque la motion de Yewwi ». Ce quotidien qui s’interroge sur l’avenir de l’inter-coalition relate « comment Wade (l’ex-président de la République) a sauvé Amadou Bâ ».

« Wallu se démarque, Yaw à la peine », constate Le Soleil, avant de donner la parole à Mamadou Lamine Thiam qui justifie en ces termes l’abstention de ses collègues : « Avisés le jour du dépôt, nous n’avons pas trouvé le geste de Yaw élégant ». La cohésion de l’opposition a été vendangée, conclut Kritik’.

Après cet échec de Yewwi, Vox Populi décrit « un Amadou Bâ très politique » qui a rendu tous les coups lancés par les députés de l’opposition. « Vous, rédacteurs de cette motion et vos partisans, avez pris l’engagement de rendre le pays ingouvernable. Vous cherchez, comme vous le dites vous-mêmes, à bloquer la démocratie », a lancé le Premier ministre.

Selon Source A, Yaw a reçu une fessée du PM après l’échec de la motion de censure. Ce qui pousse L’AS à titrer : « Amadou Bâ toutes griffes dehors ». « Yewwi lance Amadou », titre Bés bi qui prêterait des intentions politiques plus grandes à l’actuel chef du gouvernement.


Commentaire

L’Info en continu
  • Togo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 15.02.2022

A la découverte du marché des féticheurs

C'est un marché traditionnel situé  dans la ville de Lomé, la capitale du Togo dans le quartier d’Akodésséwa. Il fait à peu près la taille…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut